lundi 3 août 2020

Je vous souhaite une Pleine Lune réveilleuse et éveilleuse pour accueillir cet être nouveau dans votre vie !

Nous avons tous tendance à nous endormir sur les choses, et il nous faut un être nouveau qui nous réveille et nous garde éveillés avec les attitudes qui ne sont pas les nôtres, un être qui agit différemment de nous et chaque matin nous dit : "Regarde, il y a une autre vie, vis mieux !


(Maria Montessori, L'enfant dans la famille)



mercredi 22 juillet 2020

A l'occasion de la Sainte Marie-Madeleine, voici un très beau texte que j'ai envie de vous partager :
LE CÂLIN COMME VOIX DU CŒUR,
LE CÂLIN COMME VOIE DU CŒUR
L’homme a besoin d’être un centre d’attention. C’est l’un des besoins les plus fondamentaux des êtres humains. Si on ne prend pas soin de lui, l’être humain meurt. S’il ne sent pas qu’il est important pour quelqu’un, au moins pour quelqu’un, toute sa vie devient insignifiante. 
Aussi, l’amour est la plus grande thérapie qui soit. Le monde a besoin de thérapie parce que le monde manque d’amour. Dans un monde vraiment vivant d’amour, aucune thérapie ne serait nécessaire, l’amour serait suffisant, plus que suffisant. 
Le câlin est simplement un geste d’amour, de chaleur, d’affection. La sensation de chaleur qui se déverse de l’autre personne fait dissoudre de nombreuses maladies en vous, fait fondre l’ego froid comme de la glace. Cela vous fait retrouver l’enfance. 
De nos jours, les psychologues sont bien conscients du fait que si un enfant n’est pas étreint, embrassé, il va manquer d’une certaine nourriture. Tout comme le corps a besoin d’aliments, l’âme a besoin d’amour. Vous pouvez satisfaire à tous les besoins matériels de l’enfant, lui donner tout le confort matériel, si les câlins manquent, l’enfant ne deviendra pas un être en pleine santé. Au fond de lui, il restera triste, ignoré, négligé, abandonné. Il aura reçu de bons soins, mais il n’aura pas été materné. Il a été observé que si un enfant ne reçoit pas de câlins, il commence à se replier sur lui-même — il peut même en mourir — bien que tout le reste soit à sa disposition. Sur le plan corporel, il reçoit tous les soins, mais aucun amour n’entoure l’enfant. Il devient esseulé, il devient déconnecté de l’existence. 
L’amour est notre connexion, l’amour est notre racine. Tout comme vous respirez — pour le corps, c’est absolument essentiel : arrêter de respirer et vous n’existez plus — de la même manière, l’amour est le souffle intérieur. L’âme vit par l’amour. 
L’analyse n’y parviendra pas. L’esprit et la clarification, la connaissance et l’érudition n’y parviendront pas. Vous pouvez savoir tout ce qu’il faut savoir sur la thérapie, vous pouvez devenir un expert, si vous ne connaissez pas l’art d’aimer, vous restez uniquement à la surface du miracle de la thérapie. 
(…) Le câlin est un simple geste d’unité — même le geste apporte une aide. Si ce geste est vrai — pas seulement un geste, mais votre cœur y est aussi présent — il peut être un outil magique, il peut faire des miracles. Il peut transformer une situation dans son ensemble, instantanément… Le câlin est tout simplement l’une des choses les plus importantes. 
(…) Quand vous aimez une personne, la seule verbalisation n’est pas suffisante, les mots ne suffisent pas, quelque chose de plus substantiel est nécessaire, les mots ne sont qu’abstraits. Vous devez faire quelque chose. Tenez la main, étreignez la personne, embrassez-la, prenez-la dans vos bras. Cela vous aidera tous les deux — si vous pouvez vous fondre tous les deux dans l’embrassade, vous allez redevenir plus jeunes, plus frais, plus vivants. C’est tout le processus de la guérison.
L’analyse est la voie du mental, le câlin est la voie du cœur. Le mental est la cause de toutes les maladies et le cœur est la source de toute guérison.
– OSHO – L’Âme du Monde

dimanche 5 juillet 2020

Je vous souhaite à tous une Mère Veilleuse Pleine Lune avec éclipse lunaire pour aller encore plus loin sur le chemin de votre évolution spirituelle et du développement de votre créativité. 

Puissions-nous reconnaître la Source Profonde pour la laisser agir en nous et à travers nous et accéder ainsi à une conscience plus vaste de qui nous sommes vraiment.

"Pour être grand, il faut déjà apprendre à être petit car l'humilité est la base de toute grandeur."
(Auteur inconnu)

(Illustration : The child in the world, Thomas Cooper Gotch, 1900)



vendredi 5 juin 2020

"Là où l'esprit ne déracine plus mais replante et soigne, je nais."

(René Char)


samedi 23 mai 2020

L'oiseau perché sur une branche ne craint pas que la branche casse, parce que sa confiance n'est pas dans la branche, mais dans ses ailes.


Auteur inconnu



jeudi 7 mai 2020

Avant de songer à réformer le monde, à faire des révolutions, à méditer de nouvelles constitutions, à établir un ordre nouveau, descendez d'abord dans votre cœur et faites-y régner l'ordre, l'harmonie, la paix. Ensuite seulement, cherchez autour de vous des âmes qui vous ressemblent et passez à l'action.

(Platon) 

Je pense toutefois que nous pouvons (et même que nous devons) mener ces deux actions conjointement car sinon, on pourrait attendre bien longtemps avant de se lancer et consacrer beaucoup trop de temps à s'occuper de sa propre libération individuelle. Pire, on pourrait même passer à côté en ne la cherchant pas au bon endroit ! La paix intérieure est une quête jamais totalement ni définitivement acquise. Et s'il est vrai qu'elle ne peut se trouver qu'en soi-même, elle ne peut advenir que d'un Soi transcendant qui a reconnu son appartenance à un Grand Tout qui le dépasse et qui aspire à tisser des rapports harmonieux avec l'ensemble du Vivant, humblement et sans volonté de domination. 

Je vous souhaite à toutes et tous une profonde Pleine Lune reliée et reliante. Soyons uni-vers...



vendredi 1 mai 2020

A l'heure des grandes Révélations, tant sur le plan individuel que collectif, je nous souhaite à chacun la claire vision de ce que nous devons faire et le courage de l'accomplir. Car c'est sans doute là notre véritable tâche !

Ce qui caractérise notre époque, c'est la perfection des moyens et la confusion des fins.


(Albert Einstein)



mocquard.fr